Une des plus belles balades du Golfe du Morbihan...

Rivière d'Auray. À bord de « La Passante »

© Le Télégramme du 20 août 2015

belle-balade-golfe-du-morbihan-croisiere-riviere-auray-Telegramme-20-aout-2015-passeur-des-iles.jpg

Tous les vendredis, une navette un peu spéciale fait escale à Saint-Goustan ou au Bono : « La passante ».
À son bord, les passagers découvrent la rivière d'Auray. Le tout accompagné des commentaires du capitaine, François Pérus.

 

Quand elle est amarrée sur les quais de Saint-Goustan, « La Passante » ne passe pas inaperçue. Ce bateau de 16 mètres de long, avec sa coque bleu turquoise et sa grande cheminée rouge et noire, fait partie de la compagnie Le passeur des îles. Tous les jours, il effectue des liaisons dans le golfe. Le vendredi, la navette fait une croisière en rivière d'Auray. Si la marée est montante, les voyageurs font escale une heure et demie à Saint-Goustan, à marée descendante, c'est au Bono que le bateau accoste. Le reste de la semaine, le bateau fait des liaisons entre Port-Navalo et Locmariaquer, l'île d'Arz et Vannes.
« Nous sommes les seuls à prendre des vélos sur nos navettes », explique François Pérus, co-gérant de la compagnie et capitaine. Car la compagnie possède cinq bateaux. « La passante » accueille jusqu'à 98 passagers. « On veut des bateaux qui ont du cachet, celui-là a été construit dans les années 1960 et desservait Bréhat », ajoute-t-il.

Une des plus belles balades du golfe

À bord, François Pérus est accompagné de Michel Coudray. Il a fondé le musée du cidre du Hézo, avant de travailler sur le passeur. François Pérus est dessinateur industriel, mais il a presque toujours travaillé sur l'eau. D'abord sur des voiliers, et des vieux gréements. Puis, en 2007 il crée avec Jérôme Morverand, la compagnie maritime Le passeur des îles. Depuis, c'est un succès. La balade en rivière d'Auray est d'ailleurs l'une des préférées de François Pérus : « C'est l'une des plus belles balades du golfe, ça change du tour habituel ». Hélène vient du Puy-de-Dôme. Elle a été conquise par la balade et l'escale. « La balade est très agréable et on a pu aussi découvrir le patrimoine architectural de Saint-Goustan », confie-t-elle. Son mari ajoute : « Les commentaires pendant la balade sont très bien ! ». C'est François Pérus qui est chargé de ces commentaires. « On essaie de proposer des choses différentes, par exemple je fais une animation avec une carte marine, qui permet de décrypter la carte, de comprendre comment le golfe est né ».
Embarquement possible jusqu'à la fin du mois de septembre.

© Le Télégramme
Télécharger l'article
L'article sur le site du Télégramme